Emma a 20 ans. Emma Oscar, seulement 2. En février 2014, elle nait doucement. Elle écrit dans son coin, rit, pleure, compose, gribouille, rature, et se confirme un peu. Elle est moins floue.


Elle rencontre, quelques mois plus tard, Nathalie Bonnaud, et monte avec elle sur une poignée de jolies scènes, dont celles du Réservoir et des Trois Baudets. En décembre 2014, elle est découverte du grand public dans l’émission Nouvelle star, sur son piano, face aux larmes d’Elodie Frégé. Emma Oscar veut grandir vite. L’embryon se développe. Grâce au public, elle finance via Ulule son premier EP « Sur Ma Peau ». Elle se tait sur scène et crie fort en studio pendant quelques mois. Son équipe change, elle s’entoure de MathVJ au violoncelle, et de Jean-baptiste Saez à la guitare électrique. Elle chante ses textes grinçants, toujours en français, sur de douces mélodies. Elle est un paradoxe. Elle n’a pas une grande voix, mais un besoin urgent de dire et de chanter. Sinclair le dira : « Ton vrai propos est dans le sens. »